[./index.html]
[./filiatusclassic.html]
[./filiatuspro.html]
[./cartagen.html]
[./pressbook.html]
[./telecharger.html]
[./acheter.html]
[./concours.html]
[http://www.atafoto.com/fr/partage/album-photo.php?9dd458_2ef]
[http://www.bourgoin-genealogie.net/filiatus.htm]
[http://filiatus.forum-2007.com/]
[Web Creator] [LMSOFT]
Filiatus
.com
Qui n'a pas rêvé un jour de faire un cadeau original à l'occasion d'une naissance, d'un mariage et bien d'autres événements ? Cette possibilité existe enfin avec le logiciel Filiatus. Fini les découpages, les reports de numérotations, les parenthèses non refermées, les ponctuations redondantes. Filiatus renoue avec la généalogie traditionnelle, telle qu’elle était écrite par le passé (Dictionnaire de la noblesse, Père Anselme, D’Hozier, etc.). Il devient le complément incontournable de son logiciel habituel : Heredis, Généatique, ou autre.
  
 Accueil
Devenez écrivain
Du Gedcom à l'album
A partir d’un simple fichier Gedcom ou d’un fichier Nimègue, Filiatus offre une véritable possibilité d’éditer des biographies sous forme d’ascendance, de descendance, d’album ou de dictionnaire ; à moins que l’on ne dispose de la généalogie complète d’un village, ce qui permettra d’éditer un dictionnaire généalogique de ses habitants « du début des registres à nos jours », de le faire préfacer par monsieur le maire et de laisser, pourquoi pas, son nom à la postérité.
La fierté du généalogiste
Présentation d'un ouvrage réalisé avec Filiatus
Présentation des écrans de Filiatus
Le forum de Filiatus
Nouveau ! ... Exportez vos fichiers Gedcom accompagnés de leurs images d'un ordinateur à l'autre ... Téléchargez ici IMAGED
Depuis le 29-01-2005 :
Filiatus va enfin permettre de sortir les généalogies des tiroirs et de communiquer le fruit de ses recherches à son entourage… ou à un éditeur. Il est idéal pour les cousinades, et ses tableaux monopages enrichiront les sites Internet. Bien entendu ces ouvrages sont libres de droit et appartiennent au seul généalogiste, propriétaire de ses recherches. Alors pourquoi ne pas rêver un peu d’une retraite littéraire.
Une vidéo de l'auteur